[Home]HyperMédium

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories

Cette page a démarré sur HyperMedium

Tout médium constitué de noeuds représentant un contenu et d'arcs représentant des liens entre le contenu. Les arcs ne fournissent pas de contenu direct, mais un contenu indirect à traver le contexte qu'ils présentent. Dit d'une autre manière, les arcs sont des sauts non-linéaires entre des blocs linéaires de contenu (ou au moins à l'intérieur conforme et logique). Par dessus-tout, la structure complète est typiquement un graphe dirigé, bien qu'il soit possible d’utiliser une structure en arbre comme le JeuAnimal.

(Voir aussi CestQuoiUnMédium, CestQuoiLeContenu, CestQuoiLeContexte, AuSujetDesLiens?)

Un terme inventé par TedNelson du ProjetXanadu, même si l'idée originale provenait de l'appareil memex de Vannevar Bush (1945) [1].

L'hypermédia, se généralisant en HyperTexte déploie des liens HyperTexte vers n'importe quel ensemble d'objets multimédia, y compris le son, la vidéo et la RéalitéVirtuelle?. Il permet un plus haut niveau d'interactivité utilisateur/réseau que l'interactivité déjà implicite dans l'hypertexte. Quelques systèmes hypermédias plus récents sont même programmables par l'utilisateur par des langages programmes appropriés ou meilleurs.

Un excellent exemple pratique est le WorldWideWeb qui présente les pages linéaires comme les noeuds et les hyperliens comme les arcs. Un autre excellent exemple est un dictionnaire. Les noeuds sont les mots utilisés dans les définitions (ils renvoient à d'autres entrées de dictionnaire). Un autre exemple est un livre "Choisis ta propre aventure" où les liens sont des références de pages en bas de chaque mini chapitre. Dans ce dernier cas, notez comment les liens sont hors de la ligne (pas directement inclus dans le contenu) par rapport à des liens dans la ligne (directement inclus dans le contenu). Voir AuSujetDesLiens? pour une taxonomie de liens.

Les Hypermédias sont utiles pour fournir de la structure vers un ensemble de contenus. Des suggestions de navigation ou une organisation. Ceci est similaire aux médias communs, comme dans un livre/parties/chapitres/sous-sections/paragraphes ou télévision/chaîne/programme/segment/sujet. Légèrement plus intéressant est l'ajout de contexte que les arcs fournissent. Ceci est très proche du dictionnaire où les arcs fournissent plus d'information à propos des mots utilisés dans la définition.

Un hypermédium est un moyen extraordinaire de structurer toute l'information de l'humanité (comme essaye de le faire le CycProject) parce qu'il structure l'information beaucoup plus comme cela nous vient à l'esprit. Un HypermédiumCollaboratif est construit sur cette prémisse. Il tente de stocker -de la façon la plus efficace- l'information qui lui a été enseignée par ses contributeurs. Ceci est anthropomorphique, mais parfois il est vraiment ressenti comme une IntelligenceCollective.

Contributeurs : SunirShah, FridemarPache

Références

Bush, V. (1945) As me way think. The Atlantic Monthly 176(1), pp. 101-108. Disponible sur http://www.theatlantic.com/unbound/flashbks/computer/bushf.htm


Dans les premières versions de Netscape (et peut-être même aujourd'hui) il y avait une balise <tt><hype></tt> non documentée. Vous cliquiez dessus et cela disait "What is worldwide hypermedia". Bien sûr, en 1995 beaucoup de tout ça n'était rien si ce n'est de la hype ou de la sensation promotionnelle, alors qu'aujourd’hui il y a quelque substance et moins de vapeur.

---

Mais qu'est-ce qui fait un bon hypermédia ? Ou quel est le meilleur futur de l'hypermédia ? Telle était ma collection de critères (une nouvelle version de l'ensemble du texte est sur http://www.kaapeli.fi/~smaatta/hypertextandcriticaldiscussion.html) :

1. L'hypertexte public. L'hypertexte créé doit être public. Quiconque doit avoir la possibilité de commenter ou annoter les morceaux de travail à l'intérieur de la sphère publique de l'hypertexte. C'est plus important pour le futur des discussions critiques sur le web, et pour l'ouverture du web. Créer des documents publics et des annotations amène la question des droits d'auteurs pour son travail et la question des paiements sur la base du copyright (ou similaire). En outre, se pose la question de l'HistoriqueVersion. Un outil hypertexte sonore conserve vraiment la trace des différentes versions d'un document. (Est-ce que le logiciel hypertexte devrait être aussi public ? les logiciels libres et open source sont hautement recommandés !)

2. Les liens granulés finement et bidirectionnels. L'hypertexte doit autoriser du lien à granularité fine et bidirectionnels. Les liens doivent être visibles et utilisables pour tous. Les liens peuvent comprendre de l'information sur les natures des liens, les natures des transactions, etc. Cette information ne devrait pas être sauvegardée dans les documents liées en eux-mêmes mais dans une partie tiers "entre eux" ; d'où le besoin de médiateurs.

3. Les capteurs, les filtres et les évaluations des idées. Les appareils de sondes et les filtres laissent chacun choisir, trouver l'information appropriée et suivre également les changements étant produits sur les documents. Les sections d'évaluations de l'appareil donnent une chance d'évaluer ou de voter sur des documents ou sur des idées. "Le logiciel social" résultant pourrait être encore plus important pour résoudre des problèmes du monde d'aujourd'hui ou des petites communautés.

4. Noeuds intellectuels. Dans différents domaines hypertexte les noeuds intellectuels surgissent pour qu'un lecteur les voit et puisse commenter dessus. Un noeud pourrait être un repère écrit ou un site dirigé vers quelque chose de très passionnant. Un noeud pourrait être un sommaire remarquablement bien élaboré d'une certaine discussion ou de plusieurs fils de discussion. C'est un nouveau genre de contact vers la sagesse collective et l'information dans l'hypertexte. En trouvant ces noeuds, on peut se connecter au contenu le plus approprié dans l'espace numérique et devenir ainsi une partie de quelque chose vraiment important.

5. Archivage. Il est de notre devoir d'avoir tout l'hypertexte de valeur archivé et sauvegardé pour les futures générations. Les auteurs de documents devraient avoir les droits de déterminer quels documents ou quelles parties des contenus (et pour quelle période de temps) doivent être archivés. Les bibliothèques publiques pourraient être impliquées à faire ça (tout comme toute autre chose à propos de l'hypertexte), d'autres solutions sont possibles selon les pays, etc.

6. Ouvert pour extension par des programmes d'aide externes comme par exemple LinkItAll -- fp

-- SamiMaatta (mise à jour le 21 avril 2003), FridemarPache


Une autre vision vers un HyperMédium est de voir les noeuds comme des états et les arcs comme des transitions d'état d'un automate fini.

Des modifications-états plus lissées (c.-à-d. des étapes intermédiaires plus discrètes, par exemple le morphing) peuvent rendre l'hypermédia plus attrayant pour les humains.

Les états représentent le contenu d'une telle manière, que l'utilisateur (humain ou non-humain) obtient le lien (des suggestions) pour activer de préférence de telles transitions d'états, qui sont prévues par le fournisseur de contenu du nœud en cours.

Au-delà de cet hypermédia (le navigateur) peut avoir des boîtes adresses qui permettent des sauts arbitraires dans l'espace-noeud.

-- FridemarPache


PageTranslation LangueFrançaise HyperMedium DossierTechnologieWeb


Discussion

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories
Edit text of this page | View other revisions | Search MetaWiki
Search: