[Home]ProcessusEquitable

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories

Cette page a démarré sur FairProcess.

Le plan n’est rien. Le planning est tout. -- Winston Churchill

Traditionnellement, les gens -- particulièrement les économistes – ont pensé que le comportement humain était dicté par des aboutissements (résultats). C'est-à-dire que nous cherchons à maximiser nos résultats, par exemple faire un gros bénéfice. En conséquence, la plupart des incitations et des découragements en affaires - comme les bonifications ou les suspensions - sont centrés sur les résultats. Travailler pour maximiser les résultats s'appelle la justice distributive.

Au milieu des années 70, les sociologues John W. Thibaut et le Laurens Walker ont combiné leurs recherches sur la psychologie de la justice et sur l'étude du processus pour regarder ce qui incite les personnes à faire suffisamment confiance à un système légal pour suivre volontairement les lois. Ils ont découvert que les personnes se soucient autant de l'impartialité du processus que des résultats que produit le processus. Plus simplement dit, les gens veulent être traités comme des personnes et pas comme des nombres.

Le ProcessusEquitable ou la justice distributive, requiert universellement l'adhésion à trois principes :

Recevez leurs contributions, permettez-leur de pratiquer activement la RévisionParLesPairs sur la table. Respectez les individus pour leurs idées.

En aucun cas le processus équitable n'implique le consensus. En fait, les personnes sont plus qu'heureuses de laisser quelqu'un prendre la décision finale compte tenu du fait qu'elles comprennent pourquoi la décision a été prise et que c'était la meilleure décision pour de meilleures raisons. Et naturellement si vous essayez de ForcerConsensus?, vous vous exposez à beaucoup de modes de défaillances, tout particulièrement là où le ParadoxeConflit où nous nous sommes faits crâmer s'enterre dans les arbres au lieu de voir la forêt.

L'absence de structure techniquement imposée dans les wikis conduit naturellement à des structures sociales : par exemple des normes, des rôles, des attentes et des constitutions. La dimension bon marché permet l'émergence de nombreuses communautés wiki et de beaucoup d'éléments culturels et constitutionnels. La wikisphère globale (pour paraphraser la noosphere de Teilhard de Chardin) est devenue un espace typé pour l'exploration sociale. Les personnes veulent faire fonctionner wiki, et sont par conséquent à la recherche de modèles de coopération et y inventent des éléments culturels. La participation fait de l'audience une partie du système. La transparence permet aux contributeurs de coopérer efficacement. Ceux-ci mettent en parallèle les problèmes démocratiques.

Puisque le processus équitable construit la confiance et l'engagement, les gens iront au-dessus et au delà de l'appel du devoir, se montrant volontaires là où avant ils auraient dû y être contraints. En outre, il est clairement optimal d'utiliser à la fois l'esprit et le corps au lieu de juste utiliser le corps. Ceci s'appuie sur les théories de Dynamiques de Groupe de Kurt Lewin (1947), qui affirment que les gens apprennent et adoptent de nouvelles méthodes comportementales imposées plus rapidement s'ils ont une chance d'influer sur l'introduction et l'application des méthodes à travers une consultation (Coch et French Jr., 1948).

D'autre part, une fois que le processus équitable a été violé, les victimes exigent souvent bien plus de compensations que tout le non-respect obtenu. Les victimes ont tendance à aller vers la justice punitive, essayant de punir ceux qui leur ont apporté des nuisances et de s'assurer que cela ne se produira plus jamais. La bureaucratie résultante pourrait néanmoins désemparer l'organisation.

Le ProcessusEquitable est un modèle humaniste de gestion qui va bien loin que la ScientificTheoryOfManagement? de Wiki:FredrickWinslowTaylor. Il est essentiel dans tous les organismes, entreprises ou CommunautésEnLigne pour casser et envoyer dans l'histoire les déséquilibres du pouvoir.

PageTranslation LangueFrançaise FairProcess DossierManagement DossierSécuritéDouce


Source: Kim, W. C., and Mauborgne, R. (1997). Fair process: Managing in the knowledge economy. Harvard Business Review, January-February, 65-75.

Autres références

Coch, L., and French Jr., J. R. P. (1948) Overcoming resistance to change. Human Relations, 1, 512-533.

Lewin, K. (1947) Forces behind food habits and methods of change. Bulletin of the National Research Council, 108, 35-65.

Résumé par SunirShah.


Le ProcessusEquitable est l'un des fondamentaux de ce site, aussi vous le verrez apparaître à beaucoup d'endroits. Cliquez sur le titre de cette page pour voir les liens arrière. Alternativement, quelques pages importantes en rapport sont le ProcessusOuvert et le JournalEnLigne plus pratique.


Après un peu de lecture, je pense qu'on devrait être conscients que beaucoup d'auteurs "académiques" (particulièrement les économistes et philosophes) utilisent des mots communs (comme "fair") avec un sens technique spécifique. Quand cela est fait ouvertement (comme ceci est apparemment fait au-dessus), cela peut provoquer des conversations intéressantes. Quand l'usage technique est caché ou obscurci, ce peut mener à beaucoup d'arguments inutiles et fades sur les divergences périphériques (tout en ignorant les conflits plus importants).

Personnellement, après avoir étudié la philosophie pendant quelques années (deux ans d'études de philosphie à la faculté), j'ai décidé que la "Philosophie est la politique des idées pures" (guillemets facultatifs sur le "pur"). Pour le meilleur et pour le pire, la philosophie conventionnelle est en grande partie un système pour convaincre des personnes d'adopter certaines idées, tout comme la politique en convainc d'autres à adopter certaines actions.

Dans le cas ci-dessus, il semble qu'elles ont ajouté l'"implication" comme une partie "du processus équitable". C'est une idée intéressante, et je serais sûrement d'accord sur le fait que l'implication a une tendance à conduire vers plus d'impartialité ("fairness"). Néanmoins, je ne crois pas que l'implication soit nécessaire pour que les personnes soient d'accord sur l'impartialité d'un processus. L'explication est dans un sens une partie de l'implication, mais je pense qu'elle est aussi utile pour les significations "classiques" de l'impartialité. (On pourrait considérer l'explication pour qu'elle devienne une implication dans la clarté d'une décision.) La clarté (probablement la "transparence" ?) est probablement la partie la plus convaincante de la discussion – il est critique que les personnes croient qu'elles sont jugées par des décisions appropriées, raisonnables, et claires.

Une idée intéressante – merci pour le résumé. -- CliffordAdams

Je pense que tu mets trop au rabais l'implication. Je n'arrive pas à penser à beaucoup de situations où l'implication n'est pas vitale pour le ProcessusEquitable. Peut-être les militaires ? -- SunirShah

L'implication est sûrement vitale pour le "Processus Equitable", parce qu'elle fait partie de la définition de son terme technique. Néanmoins, je dirais que la plupart des personnes acceptent beaucoup de systèmes/processus comme "équitables" ou "fair", même si elles n'ont aucune implication dans le processus. Bien sûr, je ne pense pas qu'un processus unique qui m'implique rejoigne la définition de "l'implication", à ce stade je veille à ce que beaucoup de processus soient équitables. Par exemple, je n'ai pas été impliqué dans les processus qui fixent les prix dans les magasins que je fréquente, ou je n'ai pas fixé les salaires chez mon employeur actuel -- à ce stade je considère chacun d'eux comme "équitables"

[En fait, j'ai été légèrement impliqué récemment par mon employeur quand j'ai reçu une invitation d'actionnaire à voter sur une proposition de fusion. Mon vote n'a pas fait beaucoup de différence, parce je ne possède qu'un 1/1.000.000 de la société (à travers 401-K des contributions retraites).]

L'implication est sûrement bonne. En fait, c'est l'un des meilleurs moyens de convaincre les gens qu'un processus est "équitable", même si l'implication n'affecte pas les résultats. Beaucoup de gens ont fait l'expérience de processus de feedback d'entreprises qui sont simplement une méthode pour contenir l'insatisfaction.

Pour un autre exemple, le vote est souvent un outil puissant pour gérer la dissidence minoritaire. Dans les élections américaines à venir, des milliers de citoyens américains voteront pour les parties tiers minoritaires, même s'ils n'ont aucune chance raisonnable de l'emporter. La chose étonnante à propos des démocraties occidentales est qu'elles convainquent les perdants d'accepter la défaite avec élégance. (Dans beaucoup d'élections américaines 40% ou plus des votants acceptent la défaite de leur candidat.)

Pour aller plus loin, je peux avoir été trop sévère dans ma critique précédente. Tant que les auteurs définissent clairement leurs nouveaux termes, les idées comme le "ProcessusEquitable" pourraient devenir des termes utiles dans des discussions sérieuses. Ce serait tout à fait maladroit de porter une discussion sur un "Processus Engagé/Expliqué/Clair", ainsi quelque degré de jargon est utile. -- CliffordAdams

Dans un magasin, vous êtes impliqués pour fixer les prix - vous pouvez choisir d'acheter ou de ne pas acheter, et vous pouvez choisir d'acheter dans ce magasin ou dans un magasin concurrent. Vous pouvez aussi vous plaindre auprès de la direction. Notez que dans une situation de monopole, vous ne pouvez pas vous engager dans la fixation des prix d'achat en votant avec vos livres (/dollars/euros...). C'est pourquoi les monopoles ont soit une sorte de processus public pour fixer les prix (par ex. la BBC) ou souffrent de réactions sévères du public (par exemple Microsoft). Vous pourriez regarder ça à partir d'une perspective de ProcessusEquitable...


Simplement dit, les gens veulent être traités comme des gens et non comme des nombres.

Ironiquement, un des moyens les plus "équitables" de traiter les gens est les traiter seulement par les nombres. Imaginez deux employés (Dave et Frank) en compétition pour un bonus. Les deux ont généralement des résultats égaux, mais Dave a créé 50% de profit en plus pour la société l'année dernière. La justesse "par les nombres" indiquerait que Dave devrait avoir la récompense, même si Frank est une personne plus populaire/amusante/intéressante, et/ou Dave appartient à une minorité ethnique/religieuse/raciale.

Une idée intéressante en rapport était dans un article à propos des risques possibles dans des programmes "neuraux" pour évaluer les demandes d'emprunts. Le but est d'alimenter le programme des informations à propos des demandeurs, et d'entraîner le programme à produire des décisions d'évaluations de risques bas/médium/haut équivalentes à un manager expérimenté en processus de crédit. Quelques personnes sont préoccupées qu'un tel programme neural puisse apprendre à imiter la discrimination humaine (appelée "redlining" dans l'industrie du crédit). Voir [1] pour l'article et [2] pour plusieurs réponses.

Apparemment, un cas similaire s'est passé aux alentours de 1987 dans un système équivalent utilisé pour les candidats à une école de médecine. Quand ils ont étudié le programme, ils ont trouvé qu'il attaché quelque importance au nom du candidat. Apparemment, le programme détectait une corrélation entre les noms de minorités ethniques et les résultats généralement donnés par une prise de décision humaine. Dans quelques cas, le fait de changer simplement le nom d'un candidat pouvait changer les résultats. Voir [2] pour l'histoire (près de la fin).

Voir [3] pour un panorama (1996) des réseaux neuronaux dans des applications équivalentes et [4] pour une présentation concise aux réseaux neuronaux. [Google est si bon que c'en est effrayant.]


Une définition dans le dictionnaire de "fair" pourrait être utile pour montrer comment "fair" au-dessus est un terme plus technique que le sens communément accepté. De http://www.dictionary.com/cgi-bin/dict.pl?term=fair, légèrement wiki-zé.

fair adj: [only relevant items listed]

fairness n.

Synonyms: fair, just, equitable, impartial, unprejudiced, unbiased, objective, dispassionate. These adjectives mean free from favoritism, self-interest, or bias in judgment.


Cette recherche est fondée sur Tom Tyler, NYU psychologie sociale (ala effet de Processus Equitable).


Discussion

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories
Edit text of this page | View other revisions | Search MetaWiki
Search: