[Home]ControverseProductive

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories

Cette page a démarré sur ProductiveControversy

Abstract

Les wikis de Groupes peuvent se qualifier d'être un exercice à gérer la controverse afin de tirer des résultats fructueux. Cette présentation démontrera que la controverse n'est pas quelque chose qui doit être crainte, mais plutôt maîtrisée. La controverse, au fur et à mesure qu'elle s'installe, génère des résultats de la plus haute qualité.

Ceci contraste avec le point de vue normal que la controverse est déstabilisante et devrait être évitée. Les approches traditionnelles comme celle de Britannica, craignant l'instabilité recommandait de mettre en place des éditeurs uniques faisant autorité pour réprimer la controverse. L'angle de recherche présenté ailleurs chez Wikimania démontre clairement que les articles avec les plus grand nombres d'auteurs ont le plus haut niveau de qualité, il est clair que plutôt que prendre l'approche de l'auteur de génie, il est mieux d'apprendre comment gérer la controverse de façon à ce qu'elle soit productive plutôt que déstabilisante.

Cet exposé décrira comment gérer constructivement la controverse en utilisant un wiki, en se concentrant sur des approches bien connues sur diverses configurations.

Copyright

Creative Commons. Attribution. Share Alike. ([cc-by-sa])

Liens

Publication originale

http://en.wikibooks.org/wiki/Wikimania05/Presentation-SS1

Cet article pourra aussi être retrouvé sur :

http://www.usemod.com/cgi-bin/mb.pl?ProductiveControversy

Présentation :

http://sunir.org/meatball/ProductiveControversy/Wikimania05.ppt

Vue d'Ensemble

Brändle (2005) démontre clairement dans [[Wikimania05/Paper-AB1]] que les meilleurs articles de Wikipedia sont ceux touchés par le plus grand nombre d'auteurs. Ce résultat n'est pas unique ; toutes les décisions de groupes bénéficient d'avoir le plus grand nombre de contributeurs. Cependant, nous savons tous que plus il y a de cuisiniers dans la cuisine, plus le potentiel s'accroît d'avoir des querelles de nourriture.

La controverse, particulièremnet la controverse négative déstabilise fréquemment les processus de groupe, y compris les wikis. La recherche de Brändle indique que la controverse est légèrement négativement corrélée avec la qualité. Pire, la controverse négative effarouche les contributeurs qui aimeraient-en-être - [préoccupation] fréquemment soulevée par Langer Sanger (2005).

"Nous décidons de ce que les gens vont penser." -- Wendy Doniger, Board Member of Encyclopedia Britannica (tel que cité et traduit dans [Ferkenhoff, 2005])

La croyance que les groupes se déstabilisent inévitablement sans solides contrôles mène beaucoup de gens à critiquer les wikis, tout spécialement Wikipedia qui a les groupes les plus grands et les plus divers. La solution souvent recommandée est un solide ensemble d'éditeurs qui en connaissent le plus, ou dans les mots d'un des membres du conseil de Britannica, "some of the smartest people on earth." Ces personnes brillantes éliminent la controverse en ayant le premier et le dernier mot.

Cette solution de l'expert isolé vole durement face à beaucoup de projets Internet qui ont montré vraiment que plus de gens impliquaient les meilleurs. Le communiqué de presse bien connu de James Surowiecki (2004) The Wisdom of Crowds démontre que ce phénomène est largement rencontré dans le comportement de groupe. Il démontre que plus la population est large et plus elle est diverse, meilleur c'est. La diversité et la taille ne sont pas les seuls éléments importants,, mais aussi critique est la façon d'agréger et de mixer leurs apports à l'intérieur d'un résultat commun. Souvent le résultat est meilleur que tout ce qu'un individu avance seul, démontrant ainsi que le groupe est souvent plus grand que la somme de ses parties.

Il existe une sorte productive de controverse

Brändle (2005) a mesuré la controverse comme simplement l'intensité de la discussion, et elle n'avait pas d'impact sur la qualité finale de l'article. Cependant, en termes plus communs, une controverse est une dispute ou un débat. La description sociale séminale de Latour (1987) de la science, Science in Action, présente la controverse comme le processus par lequel de nouveaux faits se noient ou nagent. En Science, les opinions diverses dans une controverse attaquant un point peuvent véritablement le durcir ; plus il y a de tests, d'essais et d'attaques, plus un point peut se défendre, plus il devient un fait endurci. Plus le fait est endurci, plus les gens l'adoptent comme une vérité et il devient rapidement la connaissance communément tenue.

Ceci suggère que la controverse provient de deux types. La controverse négative qui déstabilise un groupe, et une controverse positive qui résulte de la production du groupe. Pris d'une autre manière, les deux types de controverses sont :

Quelle est la différence ? Simplement dit, une controverse convergente est concentrée sur les idées plutôt que sur les pressentiments, dans ce qui est appelé un [conflit sain] (Eisenhardt, Kahwajy, & Bourgeois, 1997).

Dans une controverse divergente, les personnes mettent leurs égos sur la table. Une fois qu'elles ont déposé leurs positions, afin de sauver la face, elle doivent défendre leurs positions contre l'attaque. En outre, il est dans leur intérêt d'attaquer d'autres positions, ajoutant ains de plus en plus de tests, d'essais d'obstacles et de problèmes à surmonter. Plutôt que d'attaquer des idées, les gens s'attaquent les uns les autres afin de faire obstacle à l'introduction de nouvelles idées. Parfois, elles tentent de gêner le médium de communication lui-même, comme avec les guerres d'éditions sur les wikis.

La controverse convergente présente les fait et n'étudient que les faits. Les faits réduisent le fossé séparant les positions brusquement devenues intenables en face des faits, rendant le movement possible. Au fur et à mesure que les personnes ont la volonté de ne plus rester campées sur leurs positions, ce processus fonctionne.

Bien sûr, si elles ne le font pas, elles doivent avoir recours à des attaques alternatives telles que les attaques personnelles ou les attaques physiques sur le médium, et vous obtenez une controverse divergente.

La controverse convergente fonctionne mieux dans les environnements divers, parce que la plus large variété de faits et de positions tentant de couvrir ces faits peut être présentée. La seule chose nécessaire est une mécanique pour intégrer équitablement toutes ces contributions à l'intérieur d'un résultat final de groupe, résultat sur lequel tout le monde peut adhérer.

Stabilité

Pourquoi résoudre les controverses ? Qu'avons-nous à gagner de la controverse ? Quand une controverse s'achève, qu'elle soit divergente ou convergente, nous atteignons un état d'équilibre, ce qui signifie que cette action est terminée. Maintenant, il existe deux types d'équilibres. Dans une controverse divergente cet équilibre est un équilibre instable, comme la balle qui repose sur le sommet d'une montagne. Même si la balle et la discussion sont au repos, sur un wiki, l'ensemble repose ici envenimé comme une plaie ouverte ou un champ de mine sur lequel on peut trébucher, en attente d'être redécouvert et puis rouvert à tout moment. Une petite tape et la balle pourrait être envoyé à nouveau en mouvement, accélérant rapidement vers le sol pour exploser.

Dans un équilibre stable, d'un autre côté, la balle est au repos dans une vallée. Vous pouvez la déranger autant que vous voulez, mais elle reviendra se reposer dans la vallée. Plutôt que de dépenser de l'énergie quand elle bouge, elle prend beaucoup d'énergie pour se mouvoir elle-même, peutêtre vers une meilleure et plus jolie vallée. Une controverse divergente mène vers un équilibre stable. Le résultat final est solide et résistant aux perturbations.

Si solide et résistant, qu'il forme une nouvelle base stable sur laquelle un nouveau travail peut être construit. Latour (1987) décrit ce processus comme une « science prête à l'emploi » supportant la « science dans le faire », tout comme Newston s'est tenu debout sur les épaules des géants qui sont passés avant lui. Si vous écrivez un article qui se construit sur un autre article en cliquant sur un lien rouge, ou si vous construisez sur le sommet d'un contrat finalisé avec un client, les choses ne sont vraiment faites à partir à partir de la controverse convergente se construisant sur une autre controverse convergente.

Wiki et controverse

Les wikis sont des machines à controverse. Un vieil adage sur le wiki original était "Everything is wrong." Parce que les conversations ne sont jamais vraiment mortes sur un wiki, et sont toujours accessibles, les personnes peuvent rouvrir une conversation à tout moment. Un individu avec une perspective fraîche et nouvelle-- ou même vous vous-même après quelques années de gestion mentale—pouvez faire une exception à tout ce qui a été dit précédemment. Un petit commentaire, un petit argument, peut lever l'intérêt et la foudre des accros des ModificationsRécentes et par conséquent déclencher une conversation passionnée. Très rapidement, une page docile peut devenir le coeur d'un débat chaut. Il semble néanmoins que trop fréquemment, le wiki est laissé avec la coquille brûlée (ndt : burnt out shell) et des cratères bombardés d'une discussion qui était trop enflammée.

Bien que sur un wiki productif, ces conversations se stabilisent. Elles sont excitantes. Elles sont ce qui attirent les gens. Elles sont en fait ce qui construit le wiki, parce qu'elle renvoient une équipe de personnes travaillant ensemble le wiki. La controverse plutôt que de desencdre en attaques personnelles, s'élève vers l'enseignement, l'apprentissage et la construction de quelque chose ensemble qui semble plus ressembler à la somme de ses parties individuelles.

L'art d'héberger un wiki réussi est par essence l'art d'organiser la controverse convergente. Si vous avez une petite équipe wiki à l'intérieur de votre société ou Wikipedia, le problème majeur est le même : Comment amener les personnes à contribuer ce qu'elles connaissent et puis intégrer pacifiquement ?

Si vous comparer les wikis au processus de la Science, ils ont des ressemblances importantes. D'abord, il existe dans tous les deux une communauté de pratique, soit les accros des ModificationsRécentes ou l'Académie. Deuxièmenent, rien n'est vraiment stable. Soit les pages sont constamment disponibles pour être réanimées avec une nouvelle perspective ou une vieille théorie peut être défoncée avec avec de nouveaux arguments. Troisièmement, plus il y a de personnes impliquées, meilleurs sont t'ils.

La différence cruciale est que nous n'attendrions pas une guerre enflammée qui pourrait surgir parmi les pages du New England Journal of Medicine. (Bien que cela arrive.)

Beaucoup d'approches ont évolué pour combler ce fossé. Elles bénéficient outes, et pour bien des raisons ne pourraient pas exister, sans l'élégance de la [sécurité douce] du wiki, une méthode subsidiaire, sociale, flexible et réactive pour sécuriser un wiki. La sécurité douce répond en ployant sous l'attaque afin de l'éviter, la rendant résiliente à une large gamme d'attaques ; la sécurité "dure" traditionnelle essaye d'arrêter directement l'attaque, et par conséquent elle se brise, elle casse complètement. Parce que la sécurité douce est flexible, elle reste ouverte à une communication diverse, imprévisible, même pendant qu'elle permet d'ouvrir à postériori de l'espace pour la réconciliation.

Énergie

ChrisPurcell a décrit cela [motivation, energie et communauté] sont les trois piliers de la sécurité douce. Pour citer la page extraite de MeatballWiki :

"Les wikis fonctionnent si l'énergie de la communauté est plus importante que l'énergie des malfaisants ; c'est un pilier de la SécuritéDouce. Traditionnellement, cependant, nous avons supposé que les motivations des malfaisants sont instables, soit par nature (par ex. les vandales adolescents qui s'ennuient rapidement) ou soit le résultat d'une action de la communauté (par ex. faire la paix, , et cetera). La nouvelle "menace" pour les wikis . . . en est simplement une avec une motivation stable."

Le danger est une controverse divergente qui se 'stabilises' à l'intérieur d'une guerre du feu. Les guerres du feu arrivent quand les personnes mettent trop d'énergie négative à l'intérieur d'une controverse. Comme cela le sous-tend, une guerre du feu est un concours pour une victoire unilatérale plutôt qu'un gain mutuel. Ceci veut dire que l'énergie négative fait partie d'un jeu de pouvoir plutôt qu'une réclamation valide. Par conséquent, comme résultat, l'énergie négative (les attaques) force les autres participants dans la contribution à répondre afin de maintenir leurs positions, et généralement cela veut dire même encore plus d'énergie négative. Un champ de bataille brûlé peut être la résultante, rendant la future communication impossible parce que la relation personnelle a été tranchée et cautérisée.

Quand les individus deviennent furieuses et séparés, ils pourraient même décider d'attaquer la communauté, comme cela se passe dans une GuerreEdition. Ces personnes ont décidé que la conversation productive est futile. Elles croient que le seul moyen de faire une différence est à travers l' action pure. Ceci ne doit pas être vrai ; vous pourriez certainement être très conciliant mais encore attaqué. La difficulté est que vous n'avez pas de moyen de convaincre l'attaquant que vous allez l'écouter parce qu'il ne vous écoute pas.

Ceci signifie que le seul moyen de communiquer est avec une contre-action ou une réaction. Vous le ramenez en arrière, par exemple. Mais il vous ramène aussi en arrière. Dans une société égalitaire, tout le monde peut frapper quiconque avec la même intensité. Le vainqueur final est celui qui désire mettre la plus grande quantité d'énergie dans la bataille. Ceci veut dire que la controverse qui n'avait initialement déstabilisé seulement qu'une partie de la communauté grandira et grandira jusqu'à ce qu'elle déstabilise la communauté toute entière.

La seule solution est de "recan the worms" (ndt ?). Si vous faites cela suffisamment tôt, alors que les personnes veulent encore discuter, vous pouvez récupérer la situation. Si vous faites cela trop tard, vous devez recourir à la sécurité "dure" traditionnelle et faire partir l'attaquant.

Wikis et stabilité

Les wikis ne sont pas simplement une technologie, mais une manière dont les personnes travaillent avec une technologie.

Révision par les Pairs

Bon nombre de personnes, particulièrement les universitaires, l'Encyclopedia Britannia (Ferkenhoff, 2005), et Larry Sanger (2005) ont prétendu que ce dont Wikipedia a vraiment besoin est d'une RévisionParLesPairs. Beaucoup de personnes ont des points de vue similaires sur les wikis en général, si ce n'est qu'elles oublient bien sûr que les wikis ont une révision par les pairs. Nous avons affirmé cela depuis des années, comme sur [MeatBall:PeerReview]. La page des ModificationsRécentes est le moyen par lequel les pairs s'examinent les uns les autres. Comme cela est énoncé sur les [Wiki design principles] un wiki doit être "Observable – l'activité à l'intérieur du site peut être regardée et révisée par n'importe quel visiteur sur le site."

L'accusation que les wikis ne dispose pas de 'révision par les pairs' implique souvent vraiment l'un des deux problèmes. Soit ce sont les mauvais "pairs" (c'est à dire pas un des accusateurs, ou de quelque autorité) ou un mauvais processus de "révision". Ceci nous amène à deux points.

Frontière Sociale

Processus commun, clair

Wikis en action

Modèle traditionnel (C2).

Les personnes adorent ça !

Pourquoi est-ce important ?

LangueFrançaise PageTranslation ProductiveControversy DossierConflit


J'ai perdu ma liste dans un 'conflit d'édition'. Argh ! -- Sunir

Références

Brändle, A. (2005). Too many cooks don't spoil the broth. In Proceedings of Wikimania, 2005. Available from [[Wikimania05/Paper-AB1]]

Eisenhardt, K., Kahwajy, J., and Bourgeois III, L.J. (1997). Managing conflict: How management teams can have a good fight. Harvard Business Review, July-August, 77-85.

Ferkenhoff, E. (2005). "Venerable encyclopedia seeks just the facts." Boston Globe, July 21, 2005. Available from http://www.boston.com/news/nation/articles/2005/07/21/venerable_encylopedia_seeks_just_the_facts/

Latour, B. (1987). Science in action: How to follow scientists and engineers through society. Cambridge, MA: Harvard University Press.

Sanger, L. (2005). The early history of Nupedia and Wikipedia, Part II. Slashdot. Available from http://features.slashdot.org/article.pl?sid=05/04/19/1746205&tid=95

Not to mention his numerous other writings on the same topic, like his 2004 kuro5hin.org article, [Why Wikipedia must jettison its anti-elitism]. -- Sunir

Surowiecki, J. (2004). The wisdom of crowds. New York: Doubleday.


Discussion

J'aime cet article. La citation suivante est conçue comme une critique constructive :

Ceci n'est pas une définition, c'est une description des propriétés dont est dotée la SécuritéDouce. C'est une description touffue, métaphorique pour amorcer. Quelqu'un qui ne connaît pas déjà ce que veut dire la SécuritéDouce n'apprendra rien de cette description.

Je ne pense pas que la seconde phrase suive la première. Je suppose que tu pourrais dire que tout jeu à somme-nulle est un jeu de pouvoir. Mais ce n'est pas ce que tu dis ; tu dis qu'une guerre de mots fait partie d'un contexte plus grand, et que le contexte plus grand est un jeu de pouvoir – ce qui signifie que tu dis quelque chose à propos des motivations qui animent la guerre de mots. Mais je pense qu'il est possible pour deux groupes de personnes de renter dans une guerre de mots même s'il n'y a pas de jeu de pouvoir en cours ; ce qui veut dire que je pense qu'il est possible pour deux groupes, même si aucun d'entre eux ne désire le pouvoir, de rentrer dans une guerre de mots. Même si tu les penses autrement, (si tu penses vraiment que la guerre de mots implique un jeu de pouvoir), je ne pense pas que ce soit à priori évident, aussi peut-être que tu pourrais faire que cette affirmation de ta part soit plus explicite. Ou peut-être ne veux-tu pas aller plus loin dans ce papier et tu le laisseras ainsi tel qu'il est. -- BayleShanks

Notes rapides :

Je dois penser à ce que tu as dit d'autre avec plus de sérieux. Il existe une tautologie dans ma description, là où la convergence crée les faits, mais les faits sont utilisés pour la convergence. Je pense que cette tautologie est résolue dans le travail de Latour en notant que les faits ne sont pas les mêmes. Les vieux faits sont réutilisés pour créer de nouveaux faits. Mais je pense que je dois me montrer plus prudent si j'avançais cela dans un véritable article. -- SunirShah


Discussion

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories
Edit text of this page | View other revisions | Search MetaWiki
Search: