[Home]AuRevoir

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories

Cette page a démarré sur GoodBye.

Avec le temps, la plupart des gens partiront d'une communauté. La participation dans les communautés en-ligne dure en général de 6 mois à trois ans, avec de plus longues périodes de participation commune seulement dans des communautés avec une mission étroite, bien définies ayant une relation directe avec l'activité en cours des participants dans l'EspaceViande. Les départs peuvent survenir à beaucoup d'occasions.

Départ en réponse à un conflit

Au point culminant du conflit, vous verrez souvent un participant exercer avec éclat son DroitDePartir avec un message d'adieu. Ce n'est pas simplement une sommation que la personne s'en va avant qu'elle ne s'éclipse, c'est une oeuvre maîtresse de colère adressée directement en retour à LeCollectif. Cependant, il ne va pas partir. Même si son intention initiale était de quitter la communauté en colère, il n'est pas satisfaisant de partir en s'en allant avec un tel degré d'intensité émotionnelle pour plonger dans le vide immédiat. Parce que nous pouvons tous reluquer en-ligne, la personne va revenir voir la réaction de la communauté. C'est tellement tentant.

Départs Non Sincères

Très souvent, un message d'adieu ne constitue pas une tentative de départ, mais une tentative de tirer toute l'attention sur soi-même. En ce sens c'est généralement un mode PassifAgressif?, parce qu'un acte intrinsèquement NonViolent -- le DroitDePartir -- en vient à devenir un véhicule de violence. Si cela vous aide à réfléchir, le message d'AuRevoir est perçu par son auteur comme un moyen de punir le reste de la communauté pour l'avoir recalé. Comme dans le message : "parfait, je vais vous montrer. Je m'en vais d'ici."

Le problème avec les messages d'adieu est qu'ils sont souvent pris naïvement par la communauté. Dans le cas où la communauté ne veut véritablement pas que la personne parte parce qu'elle l'aime, alors des épanchements de messages sentimentaux surviendront pour inciter la personne à rester à l'intérieur du bercail. Néanmoins, cela consiste simplement à obtempérer à l'ultimatum que l'auteur a présenté. "Aimez-moi ou je m'en vais." Tout les ultimatums doivent être nommés parce qu'il est inacceptable d'utiliser l'extorsion émotionnelle pour obtenir un traitement de faveur. Par conséquent cette stratégie échouera parce que la communauté finira par se manger des excuses humiliantes quand elle devra vivre avec la personne avec laquelle elle a combattu. Il est difficile de revenir en arrière et de diverger à nouveau avec elle (parce que la dispute originale n'a pas été réglée) après lui avoir simplement proclamé votre admiration éternelle. De ce fait, il gagne des privilèges raccourcis en tant que ContributeurInvesti.

D'un autre côté, si la personne est quelqu'un dont la communauté ne veut pas, alors l'aù-revoir sera pris positivement par la plupart des individus. Il partira "Alright, so long". Des messages simples et confirmants. Le contraire de ce que veut l'auteur. Il ou elle veut l'épanchement d'émotions, ce qui dans tous les cas serait inapproprié. Les fraisinetteries résultantes de ces nigauds laissent le sentiment d'un adieu vide, et encore plus important, une confirmation de l'état misérable de l'auteur aux yeux de la communauté. Et oh ! Regardez comment la tempête fait rage quand ceci est découvert. A ce stade, le seul moyen d'équilibre, le score émotionnel est de faire des ravages et faire que la communauté paye. Un AuRevoir est un signe avant-coureur pour une violence brutale.

Pour être équitable, le GommageEspritWiki était ce qui résultait dans les épanchements d'amour et d'affection. Si la communauté est faible ou stupide, elle sera la victime de ce type d'extorsion et elle paiera pour ça. (confirmé comme une stratégie utile, les GommageEspritWiki sont maintenant de rigueur sur WikiWiki).

Répondre à des départs non sincères

Ainsi, il semble que vous soyez maudit si vous le faites et damné si vous ne le faites pas. Vous ne pouvez pas ignorer l'au-revoir, ni ne pouvez l'accepter, ni ne pouvez chercher à le faire revenir en arrière. Mais il peut y avoir un autre moyen de s'en sortir.

Tout d'abord, NommerLeConflit de façon à ce que les autres qui ne savent pas ce qui se passe puisse au moins lire ceci, et puisse comprendre l'état émotionnel de la situation avant qu'ils ne fassent quelque chose de stupide. En aucun cas, la communauté ne devrait céder à l'ultimatum. Vous devriez être prudent même si le fait de CiterFormes n'est pas sincère. Par conséquent vous devrez effectivement transcender votre propre NuageEnColère et travailler pour rester vraiment sincère et ouvert, plus que tout que ce qui est écrit ici.

Tout d'abord, accusez réception de la situation pour vous assurer que l'auteur ne ressent pas le vide. Mettez-le en rapport avec ce que vous pensez avoir fait pour provoquer son départ. Faites qu'il soit clair que vous restez ouvert pour continuer la discussion plus tard quand la personne se sentira prête. Soyez profondément sincère dans cette affirmation.

Ne martelez pas un adipeux "Ok, bye !". Ceci ne fera que fermer les [CanalDeCommunication canaux de communication]. Alors qu'à l'instant présent, vous vous sentez vraiment joyeux d'avoir pu gagner le conflit. En fait vous êtes en train de perdre beaucoup de temps. Gardez le dialogue ouvert.

Cependant, ne donnez pas la validation émotionnelle erronée que la personne désire. Souvenez-vous que la sincérité est importante. Si l'auteur veut nous faire une extorsion émotionnelle, il ou elle est en train d'agir en dehors des standards ; il ou elle était probablement déjà non conforme avant que cela ne mène à cette situation d'escalade. Au lieu de cela, accrochez-vous à terre. Il est important de répondre seulement par du dialogue mâture, vers LaLève de Grange et d'ignorer tout le reste. Après tout, cela ne peut pas vous blesser si vous ne l'acceptez pas. Ainsi, ne vous en souciez pas. Ne ne laissez pas venir à vous. C'est la baratte de la vie. Maintenez vos propres caps. C'est à l'auteur de maintenir les siens. Le mieux que vous puissiez faire sera d'éviter de faire empirer la situation tout en essayant de l'améliorer.

Notez que c'est souvent mieux d'être conscient de l'état émotionnel de l'auteur car immédiatement après avoir posté l'AuRevoir, la personne vérifiera très souvent les réponses et restera hautement chargée émotionnellement. Au départ, la personne se sentira rancunière, disculpée et contente d'elle, dans une attitude type "Hé hé, je leur ai montré". Après un moment, la réalisation noyée de ce qu'il ou elle a fait s'installe, et la panique peut s'ensuivre. Ceci provoque l'obsession. Après une nuit de sommeil (et généralement les AuRevoir sont écrits seulement la nuit), la personne peut soit se sentir soulagée (merci mon dieu) et véritablement partir -auquel cas de longues réponses ramenant l'auteur sur ses pas seraient une énorme faute- ou plus probablement se sentira vindicativement curieuse de voir quel malice il ou elle a forgé dans les heures dans l'intervalle. Ici une reconnaissance qui restreint encore plus les réactions négatives dégonflera les espoirs de l'auteur qu'il ou elle a réussi, et soit il (ou elle) se mangera des excuses humiliantes et reviendra.. ou maintiendra sa dignité et partira.

Pour conclure, attention à la réponse prolongée. Le "Je m'en vais !" "Non, je m'en vais vraiment". "Bien laissez-moi simplement dire que je m'en vais". La personne cherche quelque chose de la communauté et par conséquent prolonge sa sortie jusqu'à ce qu'apparaisse quelque chose, et plus vous la retenez de faire ça, plus les choses empireront.

Départs Sincères durant les conflits

Mais, parfois au point culminant d'un conflit, une personne mûre postera aussi un AuRevoir avec un article. Mais l'article est une lettre équilibrée décrivant pourquoi elle a ressenti son besoin de partir. Libre d'accuser et de reprocher. Plus une réalisation qu'elle ne peut pas continuer ceci, et elle devrait ne plus continuer à distraire LeCollectif avec un combat qui ne peut pas se finir. Triste. Ce n'est pas une escalade dans le conflit mais la tentative de l'auteur de conclure. SVP acceptez ça. Ne combattez pas l'auteur. Parlez-en si vous aimeriez en apprendre à ce propos, mais soyez respectueux de la décision de l'auteur. Il ou elle l'a produite en toute BonneFoi afin d'aider LeCollectif.

Et puis occasionnellement un auteur écrira une telle lettre et puis ira pour DémarrerDeNouveau avec vengeance. Mais ici nous parlons de BifurcationDeCommunautésEnLigne, et c'est une toute autre bataille émotionnelle.

Mettez cela en perspective avec le message MaintenantAuRevoir? où un utilisateur partira durant un certain laps de temps (peut-être indéterminé) et sera attendu pour revenir un peu plus tard.

Départs en silence

Occasionnellement, vous pourrez remarquer que quelques contributeurs qui arrêtent de contribuer brusquement, sans quelques messages du type "au-revoir" ou "bonnes-vacances" ; ils se contentent de simplement disparaître. S'ils mettent les voiles après une discussion, il est possible qu'ils soient emmerdés à un tel point qu'ils ne se soucient même pas de partir en laissant un message d'adieu. Dans ce cas, les administrateurs devraient comprendre que leur communauté peut être chancelante ou rompue parce qu'un tel comportement est une évidence claire de "taedium vitae" (la fatigue de la vie) pour tout ce qui concerne les activités de la communauté en ligne (cf le DroitDePartir). Vous pouvez essayer de communiquer à ces utilisateurs en privé afin de leur demander ce qui a fait qu'ils ressentent cette telle impression de fatigue.

D'autres raisons pour lesquelles un utilisateur puisse vous quitter sans prévenir sont : a) ils peuvent toujours faire marche arrière sur leurs décisions sans conséquences ("aha ! Tu nous as salué mais te voilà ici de retour !"), b) il continue à contribuer avec un compte de ChaussetteMarionnette, c) il veut voir si la communauté commencera à l'interroger sur sa disparition. Il est important de remarquer que le dernier esprit de jeu est de l'agressivité passive non immâture et que cela produira presque toujours un retour de flamme parce que la communauté est plus probablement en train de SupposerBonneFoi que votre vie personnelle prend le dessus sur ce que vos croyances ont laissé dans la colère.

Dans la plupart des cas, quitter une communauté est un processus plutôt qu'un événement. Il y a une désaccord progressif parce que l'engagement de la communauté prend une priorité moindre que les autres activités. Dans le temps, une attitude changeante prend le dessus ; parce que celui qui est sur le départ intériorise la conclusion que la communauté ne s'en soucie plus, ou que c'est au delà de sa gouvernance. Ce n'est pas forcément malsain ni symtômatique d'un modèle PassifAggressif?. Dans bien des cas, un participant deviendra moins actif mais se souciera de la communauté, devenant probablement un voyeur et ne contribuant que dans certaines occasions exceptionnelles.

Répondre aux départs

Que ce soit en-ligne et dans l'EspaceViande, la meilleure chose à faire quand quelqu'un choisit de quitter une relation humaine ou une communauté est de lui souhaiter bon vent, lui exprimer un désir intense de le rencontrer dans d'autres configurations et de l'inviter à revenir là où il souhaitait faire son chemin.

Si le mot de départ est vraiment non sincère (ce qui est rare), une telle réponse ne fournira pas beaucoup de satisfaction.

La plupart des notes de départs sont sincères au moment où elles sont écrites. La contribution initiale a clairement l'intention de rompre avec une participation active. Mais quitter est un processus, pas un simple événement. Les signes d'un contributeur s'impliquant lui même envers les objectifs d'une communauté sont généralement clairs. La note de départ est une étape pour prendre la route et la plupart du temps sera suivie de contributions retours et de reluquages.

Répondre de façon positive en faisant remarquer que le départ renforce la participation dans la communauté est volontaire et égalitaire, et que le pouvoir d'exercer le DroitDePartir est une réponse pertinente quand le jeu n'en vaut plus la chandelle. Ceci contraste avec le très haut niveau de gouvernance dans les organisations (cf. Mennonites, Amish, Mormons, Watchtower, Bretheren) avec les premiers membres qui partent, refusant toute forme de contact social ou possiblités de réconciliations.

Seules les communautés les plus réfléchies ont la force et la compréhension d'apprendre des départs. Etait-ce quelqu'un qui était mal-adapté pour la communauté en tout premier lieu ? Si oui, qu'est ce qui l'a amené là et l'a protégé là ? Ou est ce que le départ était spontané, là où le groupe et l'individu avaient mâturé de façons différentes faisant de lui un individu plus adapté pour les autres ? Ou était-ce du fait d'un échec de la communauté qui aurait pu être probablement corrigé, de façon à ce qu'encore plus de membres ne soient perdus ?

Discussion

Je n'ai pas vu ici quelque commentaire sur la possibilité de sortir d'un haut degré d'intensité émotionnelle avec humour. Malheureusement tout ce qu'on peut penser ici n'est que plus insultant (comme le fait de répondre "Oh ! Ne nous quitte pas !") - mais peut-être que quelqu'un a quelques meilleures idées ? -- ZbigniewLukasiak


LangueFrançaise PageTranslation GoodBye

Discussion

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories
Edit text of this page | View other revisions | Search MetaWiki
Search: