[Home]NéoRéalisme

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories

Cette page a démarré sur NewRealism

Le NéoRéalisme est une réponse alternative aux problèmes du Modernisme (telle que représentée dans PostModerne). Le NéoRéalisme suggère de devenir plus scientifique dans la méthode (tester des hypothèses, action réversible) mais aussi donner plus de valeur aux réalités psychologiques, aux religions et aux visions du futur. Les développements techniques actuels dotent l'individu de pouvoirs et le NéoRéalisme soutient l'individu dans cette coopération avec ces nouvelles responsabilités. Le NéoRéalisme est critique envers le matérialisme et le constructivisme pour devenir plus auto-critique et tolérant.

En résumé : une pensée rationnelle ne suffit pas car elle se termine facilement en un constructivisme égoïste. De nouveaux espoirs (après Auschwitz) sont possibles en utilisant "mains, coeurs et esprits" (citation extraite de SunirShah) ou - pour aller plus en détails mais en moins fluide - "yeux, mains, coeurs et cerveaux". Les "mains" signifient de rester en contact, travailler véritablement dans un champ, vous salir. Les "coeurs" signifient chercher la sentation de globalité sur les prises de décision (ChristopherAlexander), en ne dépendant pas sur ce point des théories ou experts. Les individus ont des coeurs, les institutions n'en ont pas.

Quelques points pour la discussion :


LangueFrançaise PageTranslation NewRealism

Je suis en train de penser à quelque chose que je ne sais pas appeler ; peut-être une 'réflexion sociale négative'. Quelques personnes affirment que les affirmations suivantes sont des paradoxes, maix ils se tiennent tous sur la même structure :

L'idée est que ces qualités sont maintenues comme des idéaux pour chaque personne, si ce n'est quand elles sont outrepassées en se repliant sur elles-mêmes afin d'empêcher d'autres personnes d'y accéder ou d'expérimenter ces idéaux.

Je pense que cette idée colle à la structure ci-dessus, mais je ne sais pas comment, probablement parce que je n'ai pas le nom. La raison pour laquelle je pense que cela colle est que cela accepte le fait que nous vivons dans une société, et qu'il y a des idéaux pour l'adhésion dans cette société -- mais ces idéaux ne sont pas des totalités logiques. Ils ont les mêmes limites que les systèmes réflexifs formels linguistiques que Goedel soulignait alors il y a bien longtemps avec tant de difficultés. Ce sont des Ouroboros, des serpents se mordant la queue et nous menant par conséquent à la destruction.

Nous pouvons accepter les deux points de vue sans effondrement. Un, il existe des idéaux, mais ceux-ci ne sont pas faciles. -- SunirShah

Ce n'est pas la nature paradoxale de ces concepts qui les rendent pénibles, c'est leur nature tautologique qui les rend inutiles pour les législateurs. Prenez le cas de la "toélrance pour tout mais intolérance pour les autres". Nous testons ensuite des idées potentielles poltiques contre cette ligne de conduite - disons, une loi qui interdit le vol, ou porter du bleu le dimanche ou la cohabitation en dehors du mariage, ou le sexe anal. Que nous voyons dans l'activité potentiellement proscrite de "l'intolérance pour les autres" n'est qu'une question de nos propres croyances politiques, religieuses, et éthiques.

D'énormes nombres de personnes de l'aile droite en Amérique vous diront, vraiment, avec un visage droit et ans ironie, qu'une loi pour protéger les homosexuels d'une dicrimination professionnelle est de l'intolérance contre leur religion. Une telle loi les oppresserait, elles y croiraient. Je pense que cette position est malarkey. Et si je testais une telle politique contre une ligne de conduite comme "tolérance pour tout mais intolérance pour les autres", elle passerait facilement l'appel. Mais mon désaccord avec (ahem) ma belle-mère sur le sujet n'est pas clarifié ou amélioré par ce type de ligne de conduite. Notre désaccord est sur la nature de l'homosexualité, de la religion, de l'emploi et de l'état, pas sur la "tolérance". -- JasonCorley

Les idéaux sont des idoles. Ils vous remémorent l'endroit où vous désirez aller, mais il est difficile de se concentrer à un niveau au jour le jour. Un bon idéal est simple, petit et se bat sur un point de douleur émotionnel de façon à ce qu'il soit auto-motivant. -- SunirShah

Je comprends ça. Je suis un type pratique. Quand quelqu'un désire décider des idéaux qu'une société devrait avoir, je regarde tout de suite quels effets ces idéaux auraient en pratique, comment ils seraient mis en pratique, et ainsi de suite. Essayer d'imaginer ce à quoi peut ressembler une société sur une liste d'idéaux tautologiques n'est pas très facile. Les fondateurs de TheEnlightenment? d'Amérique ont aimé la liberté et l'égalité, mais la plupart d'entre eux possédaient des esclaves. -- JasonCorley

C'est un bon point. Et il y a beaucoup d'exemples d'idéaux qui font sens après des années d'études de leurs contexte revenant à être compris d'une façon complètement différente et souvent violente. Je pense cependant à la façon dont cela est résolu dans nos sociétés à travers ceux qui sont bien nommés pour juger si les actions correspondent aux idéaux.

Idéalement, on s'attend à ce que ces juges soient des experts du contexte le plus profond des idéaux. Ceux que nous mettons dans les courts suprêmes sont les meilleurs dans nos sociétés pour comprendre le sens de ces idéaux et comment ils s'appliquent directement à la vie. Au Canada, tout au moins, nous nommons et encourageons les juges sur le fondement d'une RévisionParLesPairs de juristes et avocats de la société de droit ; mais notre constitution est très jeune (1982) et les idéaux sont très frais et nous restons très Britanniques dans notre système.

Je pense que beaucoup de gens qui ont regardé la situation aux Etats-Unis et en Union Soviétique et plusieurs Répuliques Françaises ainsi que d'autres pays équivalents se soucient de la manière dont ce processus est fragile quand il est dépouillé à travers les mains d'une personne pour des raisons politiques. Les idéaux semblent vivre comme un comme un SavoirCommunauté, dans le sens où la compréhension d'un idéal est comprendre tous les cas individuels (cf. LeIndividu).

Cela me fait penser à la manière dont cela s'oppose contre la manière dont les idéaux sont décrétés comme des CodeEtAutresLoisDuCyberespace dans les CommunautésEnLigne. -- SunirShah

C'est le contexte, puis cela devient important. Je n'ai pas d'idée de la lecture de beaucoup de ces idéaux (pas simplement l'ajout de Sunir, mais aussi la liste original du NéoRéalisme) qu'elle appartienne à un maniaque, à un rapace tyrannique, à un utopiste fade ou vibrant, à un fouillis chaotique, et que si quelqu'un venait à me convaincre de suivre un de ces idéaux, je n'aurais pas besoin de savoir de quoi il me parle avant que je ne sois ou non d'accord avec lui. -- JasonCorley


...réflexions sociales négatives, paradoxes, idéaux...

Je sens la même chose, bien que je n'apprécie pas les modèles rhétoriques, pace qu'ils tournent trop bien. De la lecture de ChristopherAlexander je commence à apprendre que les réponses pré-fabriquées (jugements) ne fonctionnent pas dans un sens. On ne peut pas éviter de remplacer une situation (processus), de regarder toutes les parties et d'essayer de vraiment de comprendre complètement comment elle est en rapport et produit une décision individuelle.

Lion a travaillé la liste ci-dessus sur CommunityWiki:NewRealismDiscussion et j'ai encore quelque problème pour avoir mes propres fondamentaux. J'ai écrit en réaction à vos pages perspicaces et j'ai été influencé par les discussions en cours sur CoForum qui plongent dans la philosophie classique (direction : pourquoi est-ce que les personnes de gauche cherchent des théories pour améliorer la société) et les contributions sur le réseau OpenLeader à propos de ["joint reality"]. Il n'y a pas besoin d'ouvrir (par ex. réalisme, science, religion) pour créer un terrain commun sans migrer dans un terrain commun d'arbitraires.

En passant, Sunir, quel était le contexte et comment était la formulation de ton expression "eyes, heart and brain" ? Je m'en souvien clairements mais ne suis pas capable de la retrouver. Je pense que cela pourrait former le coeur du message. -- HelmutLeitner

La clé est qu'il utilise "mind" au lieu de "brain". Avec un peu de recherche j'ai trouvé cela :

Bien suffisamment de citations. Pars à la chasse, Helmut. :) -- AlexSchroeder

Alex, merci beaucoup pour ça. C'est un travail que j'aurais dû faire. "Hands, hearts and minds" a un bel anneau, même si analytiquement, j'aimerais diviser l'esprit dans la perception (yeux) et le calcul (cerveau). --. -- HelmutLeitner

"MainsCoeurEtEsprit" est ma méthode (ou plutôt la méthode Réseau) de convaincre les personnes de prêter le pouvoir pour être un chef. C'est tout ce que j'ai, ou au moins utilisé pour l'avoir quand je n'étais seulement que l'Éditeur et Cliff en charge du système. Depuis, j'ai aussi gagné le contrôle du serveur et de différents autres mécanismes, faisant de moi un vrai RoiDieu, avec mon propre dégoût, et j'aimerais revenir en arrière au travail de tomber moi-même dès que possible. -- SunirShah

Rappelez-vous simplement la différence entre une simple renonciation comme le contraire de produire un RoiDieu inutile. Les leçons de LambdaMoo et LTAND résonnent encore en moi. -- ChuckAdams

Discussion

MeatballWiki | RecentChanges | Random Page | Indices | Categories
Edit text of this page | View other revisions | Search MetaWiki
Search: